La terre

La terre

Pisée, adobe…la construction en terre est certainement parmi les plus anciennes qui soit. La terre récoltée la plupart du temps à l’endroit même de la construction contient du sable et de l’argile. Ce dernier provient de la dégradation de roches feuilletées de type micas. Les feuillets microscopiques ont la capacité d’absorber de grandes quantités d’eau, qui permettent la cohésion du mortier. L’opération est parfaitement réversible. Il suffit de détremper l’enduit pour que l’eau disperse les particules d’argile. C’est le meilleur bilan écologique possible.

En finition intérieure, la terre apporte un rendu particulièrement chaleureux. C’est en outre un très bon régulateur d’humidité, qui absorbe très efficacement les mauvaises odeurs.